Aperçu des plus grandes entreprises technologiques américaines.

Les 5 plus grandes entreprises technologiques américaines

Il est impossible d'imaginer notre vie quotidienne sans la technologie. Nous faisons nos achats en ligne, communiquons via les réseaux sociaux et commandons une pizza ou un taxi via une application. Cela se reflète également sur le marché boursier. Les valeurs technologiques excellent en bourse depuis des années. Le secteur technologique américain, par exemple, a affiché un rendement total positif de 20,2 % par an en moyenne (au 9 mars 2022), sur les dix dernières années. Cela signifie que le secteur a fait nettement mieux que le vaste marché des actions américaines, tel que reflété par le très répandu S&P 500, qui a augmenté de 14,6 % par an en moyenne.

Contrairement à la bulle Internet du début du siècle, la plupart des entreprises technologiques ont depuis longtemps dépassé la phase de démarrage et sont structurellement rentables. Alors qu'en 2000, ce sont surtout les entreprises de matériel informatique qui jouaient un rôle de premier plan dans le secteur, ce sont désormais les entreprises de logiciels, de services de communication et de fintech (technologies financières) qui dominent. Seule une poignée de géants de la technologie sont responsables de la surperformance du secteur à la bourse américaine. Ils ont acquis une position dominante dans des segments spécifiques de l'économie numérique. Nous avons listé les 5 plus grandes entreprises technologiques américaines en fonction de leur capitalisation boursière.

Apple (AAPL)

Apple est l'une des plus grandes entreprises du monde depuis des années. En 2018, le fabricant d'iPhone a été la première entreprise à franchir la barre des 1 000 milliards de dollars. Début 2022, l'action a même brièvement dépassé les 3 000 milliards de dollars, mais n'a pas pu se maintenir à ce niveau. Actuellement, la capitalisation boursière s'élève à 2,66 milliards de dollars. Cela fait tout de même d'Apple la société cotée en bourse de loin la plus précieuse au monde. L'entreprise de Cupertino bénéficie de la popularité continue de l'iPhone, de l'iPad, du Mac et des applications de l'App Store. Pendant la crise du corona, les appareils et gadgets d'Apple se sont fait rares, la population devenant encore plus dépendante de la technologie avec le travaille à domicile.

Microsoft (MSFT)

Avec une capitalisation boursière de 2,16 billions de dollars, Microsoft occupe fermement la deuxième place. L'entreprise chevronnée prospère toujours grâce au succès de Windows et du logiciel de bureautique Office. Mais ces dernières années, Microsoft s’est également imposé sur le marché des services du cloud, où les clients achètent les logiciels et l'infrastructure sous-jacente, comme les serveurs, via Internet, selon une formule d'abonnement. L'avancée dans le cloud est bénéfique pour l'entreprise : sa valeur boursière a été multipliée par dix en dix ans.

Alphabet (GOOGL)

Le numéro trois de la liste est Alphabet. La société mère de Google vaut 1,77 trillion de dollars en bourse. Si le slogan Big Tech s'applique quelque part, c'est bien à Google. Avec son moteur de recherche du même nom et le navigateur internet Chrome, l'entreprise occupe une position dominante sur le marché. En outre, le système d'exploitation mobile gratuit Android est utilisé sur environ 80% des smartphones vendus dans le monde. Avec Facebook et Amazon, Google avalera 74% des dépenses mondiales de publicité en ligne d'ici 2021. Il n'est pas surprenant qu'Alphabet soit régulièrement impliqué dans des affaires antitrust. En 2018, la Commission Européenne a infligé une amende record de 4,34 milliards d'euros à Google pour avoir violé les règles de concurrence de l'UE. Les investisseurs ne semblent guère s'en inquiéter : le cours de l'action d'Alphabet suit une tendance à la hausse depuis des années.

Amazon (AMZN)

En quatrième position, on retrouve Amazon. En un quart de siècle, l'entreprise est passée du statut de librairie en ligne à celui de conglomérat de l'internet, avec une valeur boursière astronomique de 1,42 trillion de dollars. La boutique en ligne d'Amazon propose des millions de produits. En outre, le groupe comprend la chaîne de supermarchés Whole Foods, le service de streaming vidéo Amazon Prime Video et le service web et cloud Amazon Web Services (AWS). AWS a été fondé en 2003 et est actuellement le pilier d'Amazon. De grandes entreprises telles que McDonalds, Volkswagen et Airbnb en sont clientes. Outre les services cloud, Amazon gagne beaucoup avec les abonnements Prime et les publicités. Ces activités dépassent les bénéfices de la branche e-commerce. Néanmoins, la boutique en ligne continue également de croître rapidement. Les investisseurs n'ont pas manqué de remarquer le succès d'Amazon : au début de ce siècle, l'entreprise ne valait encore "que" 4 milliards de dollars.

Tesla (TSLA)

Un nouveau venu dans le top-5 est Tesla. En relativement peu de temps, l'entreprise est devenue le premier producteur mondial de voitures électriques. Grâce à sa technologie de pointe en matière de batteries et de logiciels, Tesla a une nette avance sur l'ordre établi. Après quelques contretemps, la production est désormais bien engagée et les pertes se sont transformées en bénéfices. Grâce au flux de trésorerie disponible positif, Tesla peut continuer à investir et, en même temps, réduire ses dettes. Les investisseurs sont totalement enthousiasmés par le bébé d'Elon Musk et ont fait grimper le cours de l'action à un niveau très élevé. La valeur du marché a ainsi atteint 887,8 milliards de dollars.

Investir avec DEGIRO

Souhaitez-vous investir dans l'une des entreprises mentionnées dans cet article ? L'ajout de valeurs technologiques américaines vous aiderait-il à diversifier votre portefeuille ? Nous vous facilitons la tâche grâce à notre plateforme conviviale. Avec nos frais incroyablement bas, l'impact des coûts de transaction sur votre rendement reste limité. Vous n'avez pas encore de compte d'investissement chez DEGIRO ? Alors ouvrez un compte en ligne, sans frais.

Les informations contenues dans cet article n'ont pas été rédigées à titre de conseil et ne visent pas à recommander des investissements. Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre investissement. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des instruments financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.

Sources : SSGA, companiesmarketcap.com, Digiday

Précédent

10 leçons pour apprendre à investir

Débuter en bourse academy

Commencez à investir aujourd'hui

Ouvrir un compte invest
backtotop

Ouvrez un compte en ligne

Découvrez pourquoi plus de 2 millions d'investisseurs ont choisi notre plateforme.

J'ouvre un compte en ligne

Note: Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.

Note:
Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.