Aperçu des plus grosses capitalisations boursières mondiales.

Les 5 plus grosses capitalisations boursières

Lorsque le terme de « plus grandes entreprises du monde » est utilisé, il s’agit généralement des plus grandes capitalisation boursière. La capitalisation boursière est la valeur des actions en circulation d'une société cotée en bourse à un moment donné. Pour la calculer, il suffit de multiplier le nombre d'actions en circulation de l’entreprise concernée, par le cours actuel de l'action. Connaître la capitalisation boursière d'une entreprise peut vous aider à déterminer sa taille. Vous trouverez ci-dessous le classement des 5 plus grosses capitalisations boursières. Toutes les entreprises mentionnées ci-ont actuellement une valeur supérieure à 1 500 milliards (1,5 trillions) de dollars. Pour l’anecdote, l’histoire de 4 de ces 5 entreprises a démarré dans un garage.

1. Apple

Apple est la plus grande entreprise du monde en termes de capitalisation boursière, avec une capitalisation boursière de 2,57 trillions de dollars (1,92 trillions d'euros)[3]. Elle a été fondée en 1976 par Steve Jobs et Steve Wozniak en Californie, aux États-Unis. Son siège social est aujourd’hui situé à Cupertino en Californie. Il y avait un troisième fondateur nommé Ronald Wayne, mais il a rapidement quitté l'entreprise et vendu ses actions pour 800 dollars, une décision qu'il doit probablement regretter aujourd'hui, la société étant devenue la plus grande entreprise technologique mondiale.

Le premier produit d'Apple fut l'Apple I, un ordinateur sans clavier ni écran. Avant de sortir le premier ordinateur Macintosh, Apple a lancé son introduction en bourse en décembre 1980, levant un peu plus de 100 millions de dollars (84,61 millions d'euros)[3]. Après une croissance rapide jusqu'au début des années 2000, Apple lance l'iMac et l'iPod, puis le premier iPhone en 2007.

Aujourd'hui, les produits commercialisés par l'entreprise sont l'iPhone, le Mac, l'iPad ainsi que les accessoires et services. De 2012 à 2019, plus de 50 % des revenus (chiffre d’affaires) d'Apple provenaient de la vente des iPhones. La bascule est intervenue lorsque Apple a publié ses résultats du premier semestre 2019, les ventes d'iPhone représentant alors « seulement » 48,29 % des revenus d'Apple. Cependant, l'entreprise a intégré ce changement et a diversifié ses sources de revenus, avec des produits tels que les AirPods, l'Apple Card ou encore l'Apple TV+.

Le code ISIN d'Apple est US0378331005 et l'action peut être négociée sur le NASDAQ, le Xetra, la bourse de Londres ("London Stock Exchange" ; LES »), la bourse de Francfort ("Börse Frankfurt") et la bourse Suisse ("SIX Swiss Exchange").

2. Microsoft

Microsoft arrive en deuxième position des plus grosses capitalisations boursières, avec valeur de 2,25 trillions de dollars (1,90 trillions d'euros)[3]. Célèbre pour ses logiciels Windows, sa suite bureautique Office, ou son application de visioconférence Teams (très utilisée par les employés en télétravail lors des confinements récents, liés à la covid 19), la société est devenue un géant américain.

Les amis Bill Gates et Paul Allen ont fondé la société en 1975 après avoir tous deux renoncé à leur parcours universitaire. Ils ont commencé par développer, puis vendre, un logiciel de programmation pour l'Altair 8800, un micro-ordinateur créé par MITS. Microsoft a ensuite continué de se développer, avant de s’introduire en bourse en 1986, levant ainsi 61 millions de dollars (56,07 millions d'euros)[3] lors de son introduction sur les marchés financiers.

La société répartit désormais ses activités commerciales en trois segments : l’informatique professionnel (entreprises), le stockage de données (cloud) et l’informatique personnel (particuliers). Les différents produits commercialisés sont : des systèmes d'exploitation, des services de stockage de données (cloud), des applications professionnelles, des ordinateurs, des tablettes, des consoles de jeux, des téléphones, ainsi que des jeux vidéo.

Microsoft a manqué de nombreuses opportunités commerciales à la suite du développement de nouvelles tendances informatiques, au début des années 2000. Mais elle s'est appuyée sur son système d'exploitation Windows comme principale source de revenus. Sous la direction du PDG Satya Nadella, l'entreprise a commencé à consacrer des ressources au secteur de l'informatique dématérialisée (cloud), en particulier avec son service Azure, bien qu'elle ait plusieurs années de retard sur Amazon sur ce marché. Au fil du temps, les services d’informatique dématérialisée (cloud) de Microsoft sont devenus une source importante de revenus pour l'entreprise. Ce segment a ainsi représenté 32 % du revenu total (chiffre d’affaires) de l’entreprise au cours du dernier trimestre.

En plus de ses propres marques, Microsoft a également ajouté d'autres entreprises à son portefeuille au fil des années. La plus grande acquisition a été LinkedIn. Microsoft a acheté l'entreprise en décembre 2016 pour 26,2 milliards de dollars (24,08 milliards d'euros)[3]. Parmi les autres exemples, peuvent être cités Hotmail, Skype, GitHub et Minecraft.

Le code ISIN de Microsoft est US5949181045 et l'action peut être négociée sur le NASDAQ, le Xetra, la bourse de Francfort ("Börse Frankfurt") et la bourse Suisse ("SIX Swiss Exchange").

3. Alphabet

Alphabet a rapidement rejoint le club des plus grosses capitalisations boursières, à savoir les entreprises dont la valorisation est supérieure à 1 000 milliards de dollars. Elle est la cinquième plus grande entreprise, avec une capitalisation boursière s’élevant à 1.93 trillions de dollars (1.63 trillions d'euros)[3]. Avant 2015, Alphabet était connue sous le nom de Google, mais la société a décidé de se réorganiser sous l’égide d’une nouvelle société mère.

En 1995, les fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, se sont rencontrés à l'université de Stanford, où ils ont commencé à travailler sur un moteur de recherche appelé Backrub, qui est ensuite devenu Google. Neuf ans plus tard, Google faisait son entrée en bourse, avec une valorisation de 23 milliards de dollars (19,46 milliards d'euros)[3].

Alphabet décompose ses rapports financiers en deux catégories : Google, et ses autres activités. Les entreprises et les produits qui entrent dans la catégorie Google sont des filiales de Google telles que Google Ads, Google Cloud, Chrome, YouTube et Android. La catégorie des autres activités comprend des entreprises telles que Calico, Verily, Waymo, X et CapitalG, pour n'en citer que quelques-unes. La grande majorité des revenus provient du secteur Google. En effet, seulement 0,4 % des revenus (chiffre d’affaires) provenaient des autres activités au quatrième trimestre 2019.

Alphabet se négocie sur le NASDAQ sous les deux tickers GOOG et GOOGL. La principale différence entre les deux se situe au niveau des droits de vote. Les actions de classe A se négocient sous l'ISIN US02079K3059 et sont disponibles sur le NASDAQ, le Xetra, la bourse de Francfort ("Börse Frankfurt"), la bourse de Londres ("London Stock Exchange" ; LES) et la bourse Suisse ("SIX Swiss Exchange"). Les actions de classe C se négocient sous le code ISIN US02079K1079 et sont disponibles sur le NASDAQ, le Xetra, la bourse de Francfort ("Börse Frankfurt") et la bourse de Londres ("London Stock Exchange" ; LSE).

4. Saudi Aramco

La "Saudi Arabian Oil Company" a une valeur de 7,02 trillions de SAR (soit 1,87 trillions de dollars ou 1,58 trillions d'euros)[1] [2]. Également connue sous le nom de Saudi Aramco, il s’agit d’une société pétrolière et gazière dont le siège social se trouve à Dhahran, en Arabie Saoudite.

Ses origines remontent aux années 1930, avec la signature d'une convention de concession entre l'Arabie Saoudite et la "Standard Oil Company of California" (SOCAL). Afin de gérer cet accord, une filiale appelée "California Arabian Standard Oil Company" (CASOC) est alors créée. Elle deviendra ensuite la "Saudi Arabian Oil Company" dans les années 1980. Après des années de recherche et de fouilles, du pétrole est trouvé dans les déserts saoudiens. La société se développe alors rapidement, avec une production de 500 000 barils de pétrole par jour en 1949.

Saudi Aramco a fait les gros titres de la presse financière lorsque son introduction en bourse, le 11 décembre 2019, en établissant le record de la plus grande introduction en bourse jamais réalisée. Avant cette ouverture du capital, la société était entièrement détenue par l’état saoudien. Le choix de la place boursière où la société serait cotée pour la première fois a alimenté de nombreux débats. Finalement, la société a décidé de s’introduire sur le Tadawul, la bourse de l'Arabie saoudite. Lors de son deuxième jour de cotation, le prix des actions a augmenté de 10 %, et sa valorisation a ainsi franchi la barre des 2 000 milliards de dollars.

Pour vous donner une idée de l’ordre de grandeur de la valorisation de Saudi Aramco, sa capitalisation boursière est supérieure à celles d'Exxon Mobil (231,03 milliards de dollars/195,48 milliards d'euros)[3], Royal Dutch Shell (155,60 milliards de dollars/131,81 milliards d'euros)[4], et Chevron (187,61 milliards de dollars/158,92 milliards d'euros)[3] réunies.

Malheureusement, DEGIRO ne propose pas de négocier sur le Tadawul où Saudi Aramco est cotée. Il n'est donc pas possible d'acheter des actions de Saudi Aramco via DEGIRO.

5. Amazon

Avec une capitalisation boursière de 1.79 trillions de dollars (1.51 trilliards d'euros)[3], Amazon est la cinquième entreprise la plus valorisée au monde.

Amazon a été fondée en 1994 par Jeff Bezos. Elle a commencé en tant que librairie en ligne, et a été introduite en bourse en mai 1997. Cette introduction en bourse a permis à l’entreprise de lever 54 millions de dollars (45,69 millions d'euros)[3]. Un an plus tard, Amazon a ajouté des catégories de produits supplémentaires à son offre. La société a connu une croissance rapide, et 20 millions d'articles furent expédiés dans 150 pays dès l’année 1999.

Amazon est aujourd'hui l'un des plus grands détaillants en ligne, et propose également un certain nombre d'autres produits et services, notamment ses services informatiques dématérialisés (Cloud), appelés Amazon Web Services (AWS). AWS est un acteur important sur le marché du cloud, notamment dans le secteur IaaS (Infrastructure en tant que Service). Gartner a publié un article en 2018 indiquant qu'AWS représente 47,8 % de la part du marché mondial du IaaS.

Le code ISIN d'Amazon est US0231351067 et l'action peut être négociée sur le NASDAQ, le Xetra, la bourse de Francfort ("Börse Frankfurt") et la bourse italienne ("Borsa Italiana").

Classement des 5 plus grosses capitalisations boursières mondiales.

Investir avec DEGIRO

Vous souhaitez investir dans l'une des plus grandes entreprises du monde ? Comme indiqué ci-dessus, il n'est pas possible d'investir dans Saudi Aramco via DEGIRO. En revanche, vous pouvez investir dans les autres plus grosses capitalisations boursières mondiales, à savoir Microsoft, Apple, Amazon et Alphabet. Concernant les bourses américaines, nous proposons des frais réduits de 0,50 € + 0,004 USD par action. Si vous souhaitez acheter des actions d'une de ces sociétés, qui forment le haut du classement des capitalisations boursières, sur une autre bouse où elle se négocie, les frais de courtage varient en fonction de la place boursière concernée. Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations, veuillez consulter notre page tarifs.

Les informations contenues dans cet article ne sont pas communiquées à des fins de conseil ni de recommandation dans quelque investissement que ce soit. Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre tout ou partie de votre investissement. Nous vous conseillons d’investir dans des produits financiers adaptés à vos connaissances et à votre expérience.

Bloomberg, The New York Times, Saudi Aramco, Forbes, History.com, Investopedia, Gartner, Yahoo Finance

Capitalisations boursières au 08.09.2021

Taux de conversion au 08.09.2021

[1] 1 SAR = 0.27 USD

[2] 1 SAR = 0.23 EUR

[3] 1 USD = 0.85 EUR

[4] 1 EUR = 1.18 USD

Précédent
backtotop

Note: Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.

Note:
Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.