Différence entre les ETF physiques et les ETF synthétiques

L'investissement dans les ETF, également dénommés "trackers", devient de plus en plus populaire. Il existe un ETF pour presque toutes les stratégies que les investisseurs souhaitent suivre. Un ETF peut être un ETF physique ou synthétique. Dans cette section, nous expliquons la différence entre les deux types d’ETF, les risques dont les investisseurs doivent être conscients et comment faire un choix.

Qu'est-ce qu'un ETF physique ?

Un Exchange Traded Fund, ou ETF en abrégé, permet aux investisseurs de suivre l'évolution d'un indice, d'une matière première, d'une obligation ou d'une combinaison de produits. L'objectif de l'ETF est de reproduire l'évolution de la valeur d'un tel actif sous-jacent. Un ETF physique y parvient en achetant les instruments financiers correspondants. C'est ce qu'on appelle la réplication physique.

Un exemple est un ETF physique qui suit l'AEX. L'ETF est composé de toutes les actions des vingt-cinq sociétés de l'indice. La répartition du capital investi est égale à la répartition dans l'indice lui-même. La valeur de toutes les actions du fonds additionnées augmente ou diminue en fonction de l'indice AEX.

Qu'est-ce qu'un ETF synthétique ?

Un ETF synthétique fonctionne différemment. Un ETF synthétique n'achète pas les instruments financiers eux-mêmes. Au lieu de cela, les ETF concluent des accords de swap avec une contrepartie, telle qu'une banque. Avec un accord de swap, deux parties conviennent d'échanger des flux de trésorerie. Souvent, la banque est également l'émetteur de l'ETF.

Les ETF achètent ensuite des investissements à la banque. Les parties conviennent que la banque reçoit les bénéfices des investissements et qu'elle verse au fonds une commission égale à la plus-value et éventuellement au dividende. Les investissements peuvent être largement identiques à l'actif sous-jacent (par exemple, les instruments financiers d'un indice), mais ce n'est pas nécessaire.

Des ETF synthétiques pour des investissements à faible volume de transactions

Les ETF synthétiques sont souvent utilisés pour suivre un indice avec des actifs peu négociés, par exemple. Ils permettent également d'investir dans des marchés où il serait autrement difficile, voire impossible, d'investir. Par exemple, les marchés boursiers qui sont fermés aux investisseurs étrangers ou les actions qui font l'objet de peu d'échanges. Un autre exemple est celui des marchés de matières premières, où les échanges se font au moyen de contrats futures.

Les coûts de l’ETF synthétique sont inférieurs à ceux de l’ETF physique.

Il existe des différences dans les coûts supportés par les émetteurs d'ETF synthétiques et physiques. Les ETF synthétiques supportent des coûts pour la conclusion d'accords de swap, tandis que les ETF physiques supportent de nombreux coûts pour les transactions d'achat et de vente. En général, les coûts facturés aux investisseurs par les ETF synthétiques sont légèrement inférieurs à ceux facturés par les ETF physiques.

ETF synthétique principalement en Europe

Le régulateur américain SEC a restreint l'utilisation des ETF synthétiques après la crise financière de 2008 et 2009. Selon la SEC, les investisseurs n'ont pas bien compris les risques de ces produits. Par conséquent, les ETF synthétiques sont beaucoup moins utilisés aux États-Unis qu'en Europe et en Asie.

Erreurs de suivi

L'objectif est que la valeur d'un ETF suive la valeur des instruments financiers sous-jacents. Dans la pratique, cette démarche n'est pas toujours couronnée de succès. Des écarts par rapport à la valeur se produisent, qui sont presque toujours au détriment des investisseurs. Ces déviations sont appelées erreurs de suivi. Les erreurs de suivi se produisent, par exemple, parce que les ETF physiques qui suivent un indice ne parviennent pas à garantir que la composition de leurs investissements est toujours exactement la même que celle de l'indice. Les transactions d'achat et de vente qu'un ETF doit effectuer afin de suivre l'indice peuvent influencer les prix et donc l'indice. Les frais que les fonds facturent aux investisseurs constituent une autre cause d'erreurs de suivi.

Reconnaître les erreurs de suivi

Lorsque les investisseurs choisissent un ETF, ils peuvent examiner la taille de l'erreur de suivi du fonds. Pour ce faire, on peut utiliser le R-carré, un indicateur de la façon dont un ETF suit l'indice. Plus ce chiffre est proche de 1, plus l'erreur de suivi est faible. Les investisseurs peuvent également comparer les graphiques pour voir dans quelle mesure un ETF suit un indice.

Risques de l'ETF physique

Comme pour tout investissement, il existe un risque de dépréciation. Il y a toujours un risque que les investisseurs ne récupèrent pas la totalité de leur argent parce que les instruments financiers ont perdu de leur valeur.

Un risque que courent les investisseurs avec les ETF physiques est que ces fonds prêtent souvent des instruments financiers. Ils perçoivent une rémunération pour ce faire. Par exemple, un ETF qui investit dans des actions prêtera ces actions aux parties qui souhaitent prendre une position courte. Cela crée le risque que la partie qui prête les actions subisse des pertes importantes et ne soit pas en mesure de restituer les actions.

Risques des ETF synthétiques

L'un des risques que présentent les ETF synthétiques (et non les ETF physiques) est lié aux accords de swap conclus par les ETF synthétiques. Il peut arriver qu'une contrepartie à un accord de swap ne soit pas en mesure de respecter ses obligations. Bien que le ETF ait alors droit à une compensation égale à l'augmentation de la valeur selon l'accord de swap, il ne la reçoit pas car l'autre partie ne peut pas la payer.

Les ETF physiques et synthétiques ont donc chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Ceux-ci sont également différents pour chaque ETF. Il est toujours conseillé aux investisseurs qui envisagent de placer une partie de leurs actifs dans des ETF d'examiner attentivement la structure, les coûts et les risques de ces derniers.

Investir dans des ETF physiques ou synthétiques via DEGIRO

Vous souhaitez investir dans des ETF synthétiques ou physiques ? Vous pouvez investir dans de nombreux ETF par le biais de DEGIRO. Vous pouvez les trouver facilement dans notre plateforme d'investissement. Pour en savoir plus sur l'achat d’ETF par le biais de notre plateforme ou pour consulter nos tarifs.

Les informations contenues dans cet article n'ont pas été rédigées à des fins de conseil et ne visent pas à recommander des investissements. Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre investissement. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des instruments financiers qui correspondent à vos connaissances et à votre expérience.

backtotop

Ouvrez un compte en ligne

Découvrez pourquoi plus de 2 millions d'investisseurs ont choisi notre plateforme.

J'ouvre un compte en ligne

Note: Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.

Note:
Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.