Qu’est-ce qu’une obligation ?

Une obligation est un produit financier qui permet à un investisseur de prêter des liquidités à une entité émettrice. En échange de cette obligation, le prêteur perçoit un intérêt appelé « coupon ». En d’autres mots, il s’agit d’une forme d’emprunt. Par définition, l’acquéreur d’une obligation est le prêteur, tandis que l’émetteur est l’emprunteur. L’émission d’obligations est un moyen pour certaines entités de se financer. Les liquidités qu’une société reçoit pour les obligations qu’elle émet sont considérées comme un prêt. En général, ces liquidités doivent être remboursées au fil du temps, et ce jusqu’à une date convenue à l’avance. Dans l'intervalle, le détenteur de l’obligation (prêteur) perçoit des intérêts. Les entités émettrices peuvent être des sociétés, des municipalités, et même des États.

Que faut-il savoir au sujet des obligations ?

En matière d’obligations, trois éléments clés sont à identifier : le coupon, la valeur nominale et la date de maturité.

Coupon :

le coupon (ou taux de coupon) est le taux d’intérêt versé par l’émetteur de l’obligation. Par exemple, une obligation de 1 000 $ avec coupon annuel de 5 % rapportera 50 $ par an. Le terme « coupon » remonte à l’époque où les obligations s'accompagnaient d'un coupon en papier qui pouvait être utilisé pour percevoir le paiement.

Valeur nominale (faciale) :

la valeur nominale d’une obligation est également appelée « valeur faciale ». Elle correspond au montant versé au détenteur de l’obligation à sa maturité. Si le taux d’intérêt augmente et dépasse le taux de coupon, l’obligation se négociera « en dessous du pair ». Réciproquement, si le taux d’intérêt diminue et devient inférieur au taux de coupon, elle se négociera « au-dessus du pair ».

Date de maturité :

il s’agit de la date convenue à laquelle l’obligation doit être remboursée. De manière générale, les obligations sont perçues comme des produits peu risqués. Le paiement des intérêts et la date de maturité sont convenus à l’avance, ce qui en fait des sources de revenus stables et prévisibles. Les exceptions à cette règle existent lorsque l’obligation est cédée avant sa maturité ou lorsque l’entité émettrice fait faillite.

Quelles sont les entités qui émettent des d’obligations ?

Bien que plusieurs entités soient en mesure d’émettre des obligations, on distingue globalement deux types d’émetteurs :

  • Obligations d’État

    Les gouvernements ont généralement recours aux obligations pour générer des fonds et financer des dépenses telles que la construction de routes, d’écoles, de ponts et autres infrastructures. Il arrive également que certains pays aient besoin de lever des fonds pour couvrir les dépenses d’une guerre (imprévue). Les obligations affichent souvent une maturité de dix ans ou plus. Elles sont considérées comme des investissements à long terme.

  • Obligations d’entreprises

    Les obligations d’entreprises sont émises par des sociétés qui ont besoin d’aide pour développer leur activité. Elles peuvent ainsi acquérir des biens immobiliers et des équipements, et entreprendre des projets générateurs de profit. Ce revenu supplémentaire peut aussi leur permettre de mener des activités de recherche, ou de recruter. Il arrive que les entreprises aient besoin de davantage de liquidités que le montant qu'une banque pourra leur apporter. Les obligations offrent une solution à ce problème en permettant à de nombreux investisseurs particuliers de leur prêter des liquidités. Une dette d’entreprise peut être très sûre, mais également très risquée.

Quatre types d’obligation

Outre les différents émetteurs, on distingue également plusieurs types d’obligations dont les caractéristiques diffèrent. Voici les quatre principaux :

  • Obligations perpétuelles

    Les obligations perpétuelles n’ont pas de date d’expiration fixe. Potentiellement, elles peuvent ainsi ne jamais être remboursées.

  • Obligations convertibles

    Sous certaines conditions, les obligations convertibles peuvent être transformées en actions de l’entreprise émettrice.

  • Obligations à taux variable

    Le taux d’intérêt de ces obligations peut varier.

  • Obligations subordonnées

    En cas de faillite de l’entité émettrice, ces obligations ne sont remboursées qu’après toutes les autres créances échues. De ce fait, le risque et le rendement sont relativement élevés.

Comment acheter des obligations ?

Les achats d’obligations se font le plus souvent par l’intermédiaire d’un courtier. Les frais de courtage varient d’un courtier à l’autre. Chez DEGIRO, vous pouvez acheter des obligations d’entreprises ou d’États sur un grand nombre de places boursières. Les frais de courtage dépendent du marché obligataire. Contrairement à d’autres produits financiers, le prix des obligations n’est pas exprimé en devises mais en pourcentage de la valeur nominale. Cela permet de calculer plus facilement le taux d’intérêt effectif.

Qu'est-ce qui détermine le prix d'une obligation ?

Le prix auquel les obligations sont achetées ou vendues peut dépendre de plusieurs facteurs. Bien que le coupon d'intérêt et la valeur nominale soient constants, leur valeur peut encore fluctuer. Voici les principaux facteurs qui peuvent influencer le prix d'une obligation :

Les conditions du marché: les obligations sont anticycliques, ce qui peut avoir un impact sur leur valeur. Lorsque les marchés boursiers se portent bien, les obligations intéressent souvent moins les investisseurs car d'autres instruments financiers, comme les actions, semblent plus rentables. La valeur d'une obligation diminue alors. Les parties émettrices doivent alors promettre des paiements d'intérêts plus élevés pour maintenir l'intérêt de l'investissement dans l'obligation.

Politique de taux: La plupart des obligations versent un taux d'intérêt nominal fixe qui devient plus attrayant si les taux d'intérêt baissent. Cela entraîne une augmentation de la demande et fait grimper le prix de l'obligation. Au contraire, si les taux d'intérêt augmentent, le taux d'intérêt nominal fixe payé par une obligation devient moins intéressant pour les investisseurs, ce qui entraîne une baisse de son prix. D'une manière générale, la valeur d'une obligation évolue dans le sens inverse du taux d'intérêt. Le concept est simplifié dans l'image ci-dessous :

Impact de la hausse ou de la baisse des taux d'intérêt sur les obligations.

Risque potentiel: Lorsque les actionnaires estiment qu'il y a une augmentation du risque, le prix d'une obligation peut baisser. Plus le risque augmente, plus les investisseurs souhaitent être indemnisés.

Durée: les obligations dont la durée est plus longue, par exemple dix ans, sont plus rémunératrices que celles dont la durée est plus courte, par exemple un an. Les prêteurs sont en effet rémunérés pour avoir investi leur argent pendant une période plus longue. Les obligations à long terme sont susceptibles d'avoir un taux d'intérêt nominal plus élevé que les obligations à court terme. Le temps écoulé jusqu'à l'échéance peut également influencer la valeur d'une obligation. Dans ce cas, plus l'échéance est proche, plus le prix se rapproche de la valeur nominale.

Notation: les agences de notation (par exemple Moody's et Standard Poor's) attribuent des notes de crédit aux obligations. Celles-ci sont essentiellement basées sur la sûreté de l'obligation. Lorsque la notation de crédit se dégrade, le prix des obligations est susceptible de baisser également, ce qui les rend moins attrayantes pour les investisseurs.

Les investisseurs qui prévoient de conserver l'obligation jusqu'à la fin n'ont pas vraiment besoin de se préoccuper des variations de prix sur le marché, puisqu'à l'échéance de l'obligation, ils recevront la totalité du capital initial investi (sauf en cas de défaillance de l'émetteur). Les variations de prix, en revanche, concernent ceux qui souhaitent vendre les obligations avant leur échéance.

Avantages des obligations

L’avantage le plus évident d’une obligation est le fait qu’elle constitue un investissement relativement sûr. Si tu conserves ton obligation jusqu’à sa date de maturité, tu empocheras le montant de sa valeur nominale, sauf défaut de paiement de l’entité émettrice.

Une obligation peut te rapporter des bénéfices de deux façons. Tout d’abord, si tu conserves l’obligation jusqu’à sa date de maturité, tu percevras sa valeur nominale et, avant cette date, le paiement des intérêts (coupon). Ensuite, tu peux réaliser un bénéfice en revendant ton obligation à un prix supérieur à celui auquel tu l’as achetée.

Risques relatifs aux obligations

Un investissement peut être rentable, mais il n’est pas sans risque. Chez DEGIRO, nous sommes transparents au sujet des risques liés à l'investissement en bourse. Plusieurs facteurs sont à en prendre en compte avant de commencer à investir. Il est utile de réfléchir aux risques que tu es disposé à prendre et aux types de produits qui sont les mieux adaptés à tes objectifs. Bien que la date de maturité d’une obligation soit fixée à l’avance, il existe toujours un risque de défaut de la partie émettrice. C’est pourquoi les obligations se voient souvent attribuer une note évaluant leur risque. Ces notes sont déterminées par une agence de notation indépendante, telle que Moody’s ou Standard & Poor’s.

Les informations contenues dans cet article ne sont pas communiquées à des fins de conseil ni de recommandation dans quelque investissement que ce soit. Prends note que certains éléments qu’il contient ont pu changer depuis sa rédaction. Investir comporte des risques. Tu peux perdre tout (ou partie de) ton investissement. Nous te conseillons d’investir dans des produits financiers adaptés à tes connaissances et à ton expérience.

backtotop

Ton parcours d'investissement commence ici

Ouvre un compte gratuitement et rejoins plus de 2,5 millions d'investisseurs sur notre plateforme conviviale.

Note :
Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie) de vos fonds investis. Nous vous conseillons d'investir uniquement dans des produits financiers qui correspondent à vos connaissances et à votre expérience. Il ne s'agit pas d'un conseil en investissement.

Investir comporte des risques.

icon_close

Nous donnons à tous les moyens de devenir les investisseurs autonomes et indépendants les plus brillants possible. En offrant un univers de possibilités et de choix sur notre plateforme conviviale, nous supprimons les obstacles pour rendre l'investissement accessible à tous : débutants ou experts. Tu as accès à une grande variété de produits sur plus de 50 places boursières pour avoir la liberté d'investir comme tu le souhaites. Dans notre univers, tu bénéficies également d'un excellent rapport qualité-prix. Ainsi, sans compromettre la qualité, la sécurité et la gamme de nos services d'investissement, nous proposons des frais incroyablement bas. Prioriser tes besoins nous a permis de devenir le courtier européen parmi les plus importants. Nos plus de 2,5 millions de clients et plus de 100 récompenses internationales sont la preuve de notre succès.

flatexDEGIRO Bank Dutch Branch, une succursale étrangère de flatexDEGIRO Bank AG | Amstelplein 1, 1096HA Amsterdam | Téléphone: +33 9 75 18 73 18 | e-mail: clients@degiro.fr | flatexDEGIRO Bank Dutch Branch est enregistrée à la Chambre de commerce néerlandaisesous le numéro 82510245. | flatexDEGIRO Bank Dutch Branch, operant sous le nom de DEGIRO, est la succursale néerlandaise de flatexDEGIRO Bank AG. flatexDEGIRO Bank AG est principalement supervisée par le régulateur financier allemand (BaFin) Aux Pays-Bas, flatexDEGIRO Bank Dutch Branch est enregistrée auprès de la DNB et supervisée par l'AFM et la DNB. | flatexDEGIRO Bank AG est une banque allemande agréée, supervisée par le régulateur financier allemand et enregistrée auprès de la Chambre de commerce allemande sous le numéro HRB 105687.